Tout savoir sur le Bichon Havanais

Race de chien assez populaire et très appréciée, le Bichon Havanais est petit, mais a de l’énergie à revendre. Il s’agit d’un compagnon fidèle qui pourrait faire beaucoup de biens à ses propriétaires. Alors pour ceux qui ont en déjà un ou encore ceux qui ne savent vraiment pas à quoi s’attendre, cet article est fait pour eux.

Historique du Bichon Havanais

Le Bichon Havanais, aussi connu sous l’appellation de « havanese » ou « havanais » vient tout droit de La Havane (Cuba), comme l’indique son nom. L’origine de cette race tient de nombreuses théories. Mais la vraisemblable serait qu’elle vient d’un petit chien de type bichon originaire du bassin méditerranéen. Les Espagnols l’ont exportée à Cuba lors de la conquête de Nouveau Monde ou encore lors des échanges commerciaux. À l’époque, le petit chien aurait été prodigué à une famille riche. De la sorte, il se serait croisé avec la race locale, ce qui a permis d’obtenir le bichon Havanais.

Dès lors, ce dernier est devenu un animal de compagnie de la population de la haute société de Cuba. Puis, au cours du XVIIIe siècle, ce chien fut très souvent offert aux riches étrangers qui voyageaient à travers ce pays. C’est ainsi qu’on le retrouve dans de nombreuses cours européennes, en Angleterre comme en France. Au siècle suivant, ce chien tomba dans l’oubli. Il fut relancé aux États-Unis grâce à un certain nombre de familles en exil vers l’Amérique. En 1984, la race revint en Europe, particulièrement en Allemagne et au Pays-Bas. En France, la race a été enregistrée en 2014. 

Caractéristiques physiques de cette race de chien

Le bichon havanais fait partie des petits chiens gracieux. Le corps de cette race a une longueur un peu supérieure à sa hauteur au garrot. Il a un dos droit avec des côtes bien cintrées et une croupe inclinée. Sa queue prend, dans la majorité des cas, la forme de crosse et s’enroule quelquefois sur son dos. Ce type de chien possède un poil de couverture long. Ce dernier est ondulé et doux. Pour ce qui est du sous-poil, il est peu développé.

En ce qui concerne sa tête, elle est large et se caractérise par un front peu élevé avec un crâne plat. En outre, le bichon havanais a des oreilles tombantes. Il possède par ailleurs des yeux en amande de couleur brune foncée. Ce chien peut avoir une couleur blanche pure, noire ou encore fauve. En ce qui concerne sa taille, il mesure environ 23 à 27 cm. La femelle de cette race pèse aux alentours de 5 kg tandis que le mâle peut atteindre les 6 kg. En dernier lieu, la durée de vie du bichon havanais est de 15 ans en moyenne. Pour avoir un aperçu sur ses réelles caractéristiques physiques, il est judicieux de consulter plus de photos sur le bichon havanais.

Focus sur les caractéristiques comportementales de ce chien

Ce petit chien aime beaucoup les enfants et adore jouer avec eux. Il a l’avantage d’être affectueux, empathique, aimable et enjoué. De plus, il est loin d’être difficile à éduquer, car il est particulièrement vigilant. Il convient aussi de souligner que cet animal de compagnie nécessite toujours la proximité et l’attention de son maître. En d’autres termes, il n’aime pas la solitude. Par ailleurs, le Bichon de Havanais est exceptionnellement attentif et alerte. Il peut alors devenir un meilleur chien d’alerte si on prend le temps de lui apprendre à distinguer les bruits suspects des bruits quotidiens.

mia-3714516_1280

Comprendre les exigences alimentaires d'un Bichon Havanais

D’une manière générale, le Bichon Havanais est une race en bonne santé, mais son pelage long demande beaucoup d’entretien. Ce chien n’est pas trop actif, mais il aime jouer et il a besoin de beaucoup d’affection et d’attention tous les jours. Nourrir un Bichon Havanais d’une alimentation de qualité est la clé pour le garder heureux et en bonne santé le plus longtemps possible. Il a besoin d’une alimentation riche en protéines animales de première qualité pour soutenir sa masse musculaire maigre avec beaucoup de graisses saines pour l’énergie et le maintien du pelage. Cette race peut également bénéficier de nutriments qui soutiennent les articulations en raison de sa propension aux problèmes musculosquelettiques. Comme tous les chiens, le Bichon Havanais a besoin d’un régime alimentaire équilibré en protéines, matières grasses et glucides. Les protéines fournissent les éléments constitutifs d’un muscle sain et soutiennent la masse musculaire maigre du chien. Ces nutriments proviennent de sources animales comme la viande, la volaille et le poisson, car ce sont des sources complètes de protéines. Elles contiennent d’ailleurs les 10 acides aminés essentiels dont le chien a besoin.

En plus d’une grande quantité de protéines animales, le Bichon Havanais a besoin d’une alimentation riche en graisses saines. Ces dernières constituent une source d’énergie concentrée pour les chiens et sont plus précieuses sur le plan biologique lorsqu’elles proviennent de sources animales comme l’huile de saumon ou la graisse de poulet. Les huiles végétales peuvent être utilisées pour équilibrer la teneur en oméga 3 et oméga 6 de la recette. Pour les glucides, il faut des aliments digestibles comme les grains entiers, les légumes, les haricots et les légumineuses dont la teneur maximale en fibres est de 5 %. Voici donc quelques conseils suivant l’âge du chien parce qu’il ne faut pas oublier qu’un chiot et un chien adulte ne devraient pas avoir la même alimentation :

  • Alimentation du Bichon Havanais chiot : le chiot Havanais a besoin d'un minimum de 22% de protéines brutes et 8% de matières grasses brutes dans son alimentation pour soutenir une croissance et un développement sains. Étant donné qu’il s’agit d’une petite race, le métabolisme du chien est assez rapide, mais les chiots ont besoin d'une énergie supplémentaire pendant leur croissance. La meilleure chose à faire est de choisir une nourriture pour chiot de haute qualité spécialement faite pour les petites races afin de s’assurer que les besoins nutritifs et énergétiques de l’animal chiot soient satisfaits.
  • Alimentation Bichon Havanais adulte : une fois que le chiot atteint l'âge de 12 mois, il est nécessaire de passer à une recette de chien adulte de petite race. Les formules à adopter doivent encore être riches en protéines et en graisses saines, mais elles contiendront un peu moins de calories que les aliments pour chiots. Une recette complétée avec de la glucosamine et de la chondroïtine est également de bon augure pour garder les articulations du chien en bonne santé.
  • Régime Bichon Havanais senior : Au fur et à mesure que le Bichon Havanais vieillit, son métabolisme peut se ralentir un peu. Un chien de petite race entre habituellement dans l'ancienneté vers l'âge de 7 ou 8 ans, mais il se peut que le propriétaire n’ait pas à réduire de façon significative sa consommation à ce stade. Les recommandations alimentaires sur l'emballage de la nourriture pour chien sont à vérifier. On peut de même opter pour une recette pour chien de petite race pour s’assurer de la bonne quantité à lui donner.

En termes de densité calorique, le Bichon Havanais a besoin de 30 à 40 calories par livre de poids corporel, en fonction de son niveau d’activité individuel et de son âge. Ce nombre pourrait être plus proche de 40 pour les chiots et les adultes actifs, mais plus proche de 30 pour les Bichons Havanais âgés.

En résumé, le Bichon Havanais est une petite race qui ne pèse que 6 kg à maturité. Cela signifie qu’il est susceptible de grandir rapidement et qu’il atteindra son poids adulte avant d’atteindre l’âge d’un an. Cela signifie également que la qualité de son alimentation en tant que chiot est encore plus importante pour assurer une croissance et un développement sains. Il faut commencer par une nourriture pour chiots de petite race de haute qualité et suivre les recommandations alimentaires figurant sur les emballages pour déterminer la quantité à donner. Il ne faut surtout pas oublier que ces recommandations s’appliquent à chaque journée, et il est impératif de diviser la quantité conseillée en quatre petits repas jusqu’à ce que le chiot atteigne 6 mois ou l’âge adulte. De là, les propriétaires peuvent réduire les repas à trois par jour. Une fois que le Bichon Havanais atteint l’âge de 12 mois, il est nécessaire de passer à une alimentation pour adulte de petite race. Il faut se rappeler qu’elle doit être riche en protéines et en graisses saines, mais qu’elle doit être faite d’ingrédients hautement digestibles. Encore une fois, ne pas oublier de se référer aux recommandations alimentaires sur les emballages en fonction de l’âge et du poids du chien, puis diviser la quantité suggérée en trois repas par jour. Lorsque le chien deviendra âgé, un recalcule de sa portion quotidienne sera nécessaire.

havanese-2780122_1280

Les problèmes de santé que le Bichon Havanais peut rencontrer

Comme il a été mentionné précédemment, les Bichons Havanais sont généralement en bonne santé. Mais comme toutes les races, ils sont sujets à certains problèmes de santé. Tous les Bichons Havanais peuvent ne pas attraper ces maladies, mais il est important d’en être conscient avant d’en adopter un.

Ainsi, avant de vendre un chiot, un bon éleveur montrera les certificats de santé de ses deux parents. Ces documents prouvent qu’un chien a été testé. Voici donc une liste des maladies ou problèmes physiques que cette fameuse race pourrait avoir :

  • Dysplasie de la hanche : La dysplasie de la hanche est une maladie dégénérative dans laquelle l'articulation de la hanche est affaiblie par une croissance et un développement anormaux. Cette maladie est présente chez de nombreuses races de chiens. Bien qu'il s'agisse d'une maladie génétique que les éleveurs dépistent, elle peut apparaître chez un chiot né de parents indemnes de la maladie. Les traitements comprennent les médicaments, la perte de poids si le chien est en surpoids, les suppléments nutritionnels et parfois la chirurgie.
  • Dysplasie du coude : La dysplasie du coude est semblable à la dysplasie de la hanche. C'est une maladie dégénérative qui affecte l'articulation du coude. On croit qu'elle est causée par une croissance et un développement anormaux, ce qui entraîne une malformation et un affaiblissement de l'articulation. La gravité de la maladie demeure très variable. Certains chiens ne développent qu'une légère raideur, tandis que d'autres deviennent boiteux. Le traitement est la chirurgie, la gestion du poids et les médicaments.
  • Chondrodysplasie : Il s'agit d'une maladie génétique communément appelée "nanisme". Les chiens atteints ont des membres anormalement courts pour la race. La gravité de la situation peut varier de presque normale à paralysante. Dans les cas moins graves, les chiens peuvent mener une vie pleine et saine, mais aucun animal atteint de ce trouble ne devrait être élevé.
  • Maladie de Legg-Perthes : La maladie de Legg-perthes provoque une déformation de la rotule de l'articulation de la hanche. Elle commence par une diminution de l'apport sanguin à la tête du fémur, jusqu'à ce que l'os finisse par mourir, s'effondrer et se déformer. Il en résulte de l'arthrite ou une inflammation de l'articulation de la hanche. Les causes des legg-perthes sont assez floues, mais il peut s'agir d'une maladie héréditaire ou venant d'une blessure. Le traitement comprend le repos, la physiothérapie et l'ablation chirurgicale de la tête et du cou fémoraux déformés. Les chiens se portent généralement bien après l'opération et beaucoup ne souffrent que de boiteries mineures, en particulier pendant les changements climatiques.
  • Cataracte : Une cataracte est une opacité sur le cristallin de l'œil qui entraîne une perte de vision. L'œil atteint a une apparence trouble. Il s'agit d'une maladie héréditaire qui survient habituellement avec l'âge, mais peut survenir à tout âge. Les cataractes sont traitées par ablation chirurgicale.
  • Surdité : La surdité pose de nombreux défis tant au chien qu'à son maître. Certaines formes de surdité et de perte auditive peuvent être traitées par des médicaments et des interventions chirurgicales, mais la surdité ne peut généralement pas être guérie. La patience et le temps doivent être donnés à un chien sourd et il existe de nombreux produits sur le marché, comme les colliers vibrants, pour faciliter la communication entre les maitres et les chiens.
  • Luxation rotulienne : La luxation rotulienne est un problème courant chez les petits chiens. Elle est causée lorsque la rotule, qui comporte trois parties, le fémur (os de la cuisse), la rotule (genou) et le tibia (mollet), ne sont pas correctement alignés. Cela provoque une boiterie ou une démarche anormale. Le traitement de la luxation rotulienne est généralement la chirurgie.
  • Shunt Portosystémique : Un shunt portosystémique est un flux sanguin anormal où le sang du tube digestif contourne le foie et continue vers la circulation veineuse systémique. Lorsque cela se produit, les toxines qui sont normalement éliminées par le foie circulent dans l'organisme, ce qui entraîne d'autres maladies, comme l'encéphalopathie hépatique. Les shunts portosystémiques se produisent habituellement en conjonction avec une autre maladie et les symptômes comprennent un mauvais équilibre, une perte d'appétit, la léthargie, la cécité, la dépression, la faiblesse, les crises, la désorientation et le coma. Un changement de régime alimentaire et une intervention chirurgicale peuvent aider à traiter ce problème.
  • Souffle cardiaque : Une perturbation de la circulation sanguine est à l'origine d'un souffle cardiaque qui se manifeste en 5 degrés. Ils sont classés en fonction de l'audibilité souffle. Les souffles cardiaques sont un indicateur de maladie. Un traitement est alors nécessaire, qui peut inclure des médicaments, un régime alimentaire spécial et des restrictions d'exercice.
  • Insuffisance de la valve mitrale : L'insuffisance de la valve mitrale est plus fréquente chez les chiens plus âgés lorsque la valve mitrale, qui se trouve entre l'oreillette gauche et le ventricule, commence à se rompre. Quand cela se produit, la valve mitrale ne parvient pas à empêcher l'écoulement du sang dans l'oreillette gauche. Cela peut entraîner une insuffisance cardiaque. Les symptômes comprennent l'hypertension, la présence de liquide dans les poumons et une diminution de la force du muscle cardiaque. Le traitement comprend des médicaments, un changement de régime alimentaire et des restrictions en matière d'exercice.

Comment en prendre soin et comment l’éduquer ?

Bien que le Bichon Havanais soit une petite race, il a beaucoup d’énergie à dépenser. Une longue marche ou un jeu actif d’aller-retour chaque jour le rendra heureux. Il se débrouille bien dans une grande variété de foyers, des appartements aux grandes maisons avec cour, mais c’est surtout un chien d’intérieur. Cette race n’est pas adaptée à la vie dans le jardin. Le Bichon Havanais est plus heureux quand il est avec sa famille. Bien qu’il ne soit pas trop jappeur, il aboie sur les passants, donc si le quartier a des restrictions par rapport aux bruits, ce n’est peut-être pas la race qu’il faut. L’angoisse de la séparation peut être une préoccupation sérieuse pour le Bichon Havanais et son propriétaire. La meilleure façon de régler ce problème est de l’éviter complètement. Il ne faut surtout pas laisser le chien seul pendant de longues périodes de temps, et lorsque le propriétaire part, il est conseillé de le mettre dans une cage avec beaucoup de jouets solides pour le tenir occupé. Bien qu’il soit petit et tout mignon, un Bichon Havanais n’est pas tout de même un jouet.

Comme toutes les races, il a besoin d’apprendre les bonnes manières canines. Il ne faut pas trop le gâter avec des restes de table ou en le portant tout le temps. Il deviendra dans ce cas gros ou trop possessif avec son maitre. Son empressement à faire plaisir à ses propriétaires rend le Bichon Havanais assez facile à entraîner dans la plupart des cas. L’obéissance de base, en commençant par les cours pour chiots, est recommandée. Cependant, la formation à domicile peut être particulièrement difficile pour cet animal. Le propriétaire se doit donc d’être particulièrement patient durant ce processus. Il n’est en effet pas aisé pour ce genre de chien de se plier aux exigences de son maître, mais il existe pourtant des méthodes pour y parvenir.

Apprendre le chien à faire ses besoins

Les chiens Bichons Havanais peuvent être assez faciles à éduquer, mais il faut quand même de la patience. L’entraînement à la litière est une bonne alternative à l’entraînement à la maison pour les petits chiens. Les litières pour chien sont disponibles dans les animaleries et les magasins spécialisés. Elles ont souvent une surface carrée plate ou une casserole recouverte de gazon artificiel. Lorsque le Bichon Havanais urine dans la litière, l’urine passe à travers le gazon artificiel pour atteindre la surface ou la casserole sous-jacente. Il suffit de placer la litière là où l’animal peut facilement y accéder et aura une certaine intimité lors de son utilisation, loin de ses bols de nourriture et d’eau bien sûr. Pour simplifier les choses, il faut établir un horaire pour lui faire faire ses besoins. Les chiots ont besoin d’éliminer fréquemment, donc un horaire de toilette sera très important pour un petit Havanais. Il est nécessaire qu’il élimine après avoir mangé, bu, se réveillé d’une sieste, le matin à la première heure et avant de coucher. Si le Bichon Havanais est déjà à l’âge adulte, il doit éliminer plus fréquemment durant la journée, de préférence après les repas et avant le coucher. Pour lui inculquer ce rituel, quand il est temps pour le Bichon Havanais d’éliminer, il vaudrait mieux l’accompagner jusqu’à la litière. Lorsqu’il élimine, il est recommandé de le féliciter et de lui donner une gâterie. Avec le temps, il apprendra que la litière est l’endroit idéal pour faire ses besoins.

Voilà donc toutes les informations concernant les Bichons Havanais incluant leurs caractéristiques physiques, mais aussi leur caractère et leur tempérament. Il s’agit d’un chien joueur et surtout qui n’aime pas être seul. Avec ces conseils et ces informations, les propriétaires ou les futurs propriétaires ne seront pas dans l’inconnu et sauront quoi faire avec leur petit chien, car oui, c’est vraiment un animal petit de nature.